english spoken link See this page in english english spoken link

Fermeture du monde virtuel Inworldz,
et les conséquences

3 Aout 2018

Par Yichard Muni, barde elfe

Ceci est ma déclaration officielle à propos de la fermeture de Inworldz, en tant qu'utilisateur et leader de groupe social.

 

Ce qui s'est passé

La fermeture de Inworldz résulte d'une synergie de plusieurs fautes graves. Il y a longtemps que l'on sentait que quelque chose clochait, mais on n'a su que quatre jours avant.

Ces quatre derniers jours ont été une horreur, chacun sauvant ce qu'il pouvait de sa vie brisée, en faisant apparaître son inventaire dans les sims, pour faire des fichiers OAR et peut-être reconstituer notre monde. Et les gens d'empiler toutes leurs possessions en vrac, en larmes et désespérés, tentant frénétiquement de sauver souvenirs et contacts avec leurs amis ou amoureux. Les bacs à sable montraient un empilement d'objets hétéroclites, arbres, bateaux, meubles, maisons, fontaines coulant pour rien, portails continuant à offrir des mots d'accueil sans plus d'objet. Le tout d'une grande beauté: tout ce qu'il y avait dans les sims privées que les gens ne montrent habituellement pas. Ce fut la scène la plus triste qu'il m'ait jamais été donné de voir dans le virtuel: des morceaux de rêve brisés, rendus visibles par notre merveilleuse technologie.

Il y a eu très peu de signes annonciateurs. On a commencé par ne plus recevoir les payements de Inworldz via Paypal. Un des miens est resté coincé le 21 Juillet. Puis, le 23 Juillet, Beth Reischl ( Elenia Llewellyn dans Inworldz), la seule des trois fondateurs encore en place a annoncé que la société d'hébergement, Rackspace, fermerait les serveurs le 27, faute de paiements. Tous les inventaires seraient perdus, car il était impossible de les sauvegarder dans un si bref délai.

Pendant un moment, l'espoir a resurgi de pouvoir payer Rackspace avec un GoFundMe: 16000 dollars furent levés en 24 heures! Toutefois la déception est venue vite: GoFundMe ne cèderait pas cet argent avant le 1er et le 15 Aout. S'en est suivi un délire avec des accusations contre Beth Reischl d'avoir monté une escroquerie.

Quoi qu'il en soit, Inworldz est maintenant fermé, et les inventaires définitivement perdus. Les précieux fichiers OAR sont entre les mains de Beth Reischl, qui se retrouve seule pour recréer Inworldz.

 

Comment en est-on arrivé là??

Après un début intéressant, la situation de Inworldz s'est détériorée insidieusement.

 

Les débuts de Inworldz

Quand Inworldz a été créé en 2009, il a représenté une alternative très attendue à Second life, ses bugs, ses prix exorbitant, et son mépris des utilisateurs. La colère avait été à son maximum fin 2008, quand ils ont chassé les résidents les plus pauvres. 20% des résidents sont partis... mais il représentaient 90% de l'activité sociale. C'est la proportion dans laquelle la participation à mes réunions «Shedrupling» a tombé.

En réponse, plusieurs groupes importants ont donc migré vers Inworldz.

 

Puis... ce mouvement s'est tari, sans explication. Des gens retournaient même dans Second Life!! Apparemment, payer des centaines de dollars par mois pour un loisir ne leur posait finalement pas de problème.

 

Le dénigrement extérieur

Il est venu beaucoup d'attaques de la part de certains supporters de Open Sims, en particulier de «hypergrid Business» de Maria Trombly (Maria Korolov sur Internet).

Le dumping des prix a été pratiqué (souvent inconsciemment) par certains créateurs de «grilles» Open Sims: il suffit de créer un serveur Internet pour se retrouver «chef d'entreprise». L'apparente gratuité du système permettait de fixer des prix très bas pour les «sims». C'était juste oublier que gérer un monde virtuel demande beaucoup d'énergie et de temps, alors que cela ne rapporte pas de quoi payer l'épicier. Ainsi beaucoup de ces tentatives disparaissaient au bout de deux ou trois ans. Mais d'autres revenaient sans arrêt, eux aussi leurrés par leur méconnaissance totale du fonctionnement d'une entreprise.

Une autre forme insidieuse de dénigrement est venue par les médias, ou par différentes propagandes et manipulations, comme par exemple faire une différence entre «réalité virtuelle» et «mondes virtuels»: promouvoir les casques 3D tout en étouffant ce qu'ils sont sensés montrer.

 

Les progrès

Sous la direction éclairée de David Daeschler (Tranquillity Dexler dans Inworldz), sont apparus physique, mesh, et rigged mesh. Ce nouveau simulateur s'est alors distingué sous le nom de Halcyon (sur Github). Inworldz est petit à petit devenu techniquement le meilleur, et sa réputation a grandi.

Malgré ces qualités, les nouveaux utilisateurs potentiels ont continué à bouder Inworldz, et à préférer des alternatives plus chères.

 

Les disputes

Toutefois il est vite apparu que le forum n'était pas modéré, laissant plusieurs trolls libres. Pire, les crises de rage par les fondateurs eux-mêmes sont devenues le moyen d'imposer normes et décisions. Plusieurs importants contributeurs à la communauté sont partis suite à de telles disputes. On a même vu passer des discours climatosceptiques ou dignes de fox news, en violent contraste avec l'aimable et intelligente communauté à l'intérieur de Inworldz.

 

de 2016 à 2018

Le départ du fondateur David Daeschler (Tranquillity Dexler dans Inworldz), puis le déménagement de Beth Reischl au Panama, on commencé à alimenter doutes et suppositions.

Croire dans le futur de Inworldz devenait de plus en plus un exercice de pensée positive.

Toutefois il y a eu, les derniers mois, un sursaut de beauté et de fréquentation. En particulier mes «réunions elfiques» (Elf Dream meetings) commençaient enfin à attirer quelques réguliers. La situation semblait donc plutôt une renaissance. Jusqu'au moment où Beth Reischl a posté l'annonce ci-dessus.

 

Qui est responsable?

Je n'ai pas bien sûr accès à la vérité pure, et on ne la connaîtra probablement jamais. Mais je pense que l'on pourrait résumer en disant que des fautes multiples ont été nécessaires pour que l'impensable se produise. Probablement, l'intransigeance de Beth Reischl aurait conduit à des représailles de Paypal, ou bien ces derniers auraient engagé une action politique hostile contre Inworldz. En tous cas on a des faits objectifs accusant les deux: Beth reconnaît avoir laissé la situation pourrir pendant deux mois, tandis que Paypal ne répond pas à mes demandes de soutient.

 

Voir l'annonce de Beth Reischl, et pour Paypal leur historique d'hostilités contre des associations humanitaires, des défenseurs des Droits de l'Homme, des réfugiés de guerre, les Palestiniens, voire des personnes au hasard.

 

L'avenir de Inworldz

Je ne donne pas cher de Inworldz: l'ensemble des inventaires est perdu, beaucoup de créateurs ont demandé à ce que leurs oeuvres soient retirés des fichiers OAR, et beaucoup de résidents auront trouvé d'autres solutions d'hébergement avant que Inworldz renaisse de ses cendres. Les fameux fichiers OAR pourraient même être frappés d'hypothèque. Mais surtout le nom est discrédité, la plupart des membres de l'équipe se sont retirés, et seule reste la personne à l'origine des disputes et de la mauvaise gestion. Et cette personne n'est pas du genre à tenir compte d'autres avis ni à abandonner un tant soit peu de pouvoir.

Sans parler de l'épouvantable karma qu'auront à supporter qui que ce soit qui a réduit des années de travail à néant, détruit le plus beau monde virtuel jamais créé et sa communauté si chaleureuse, où ont été conclus et célébrés plusieurs vrais mariages.

 

L'avenir du simulateur Halcyon

Quinze ans après, personne n'a encore rien compris: ce sont les outils simples de Second life: communication, groupes, construction, etc. qui ont permis son appropriation massive par des gens du commun, non-experts. Pourtant, encore aujourd'hui, seuls les simulateurs dérivés de Second Life offrent ces fonctionnalités.

De cette famille, Halcyon est sans contexte le meilleur (en 2018). Qui plus est, il est open source (sur Github). Toutefois il reste un travail considérable dessus:

-Résoudre le problème des immutable assets, qui produit une enflure exponentielle des données stockées.

-Se débarrasser (enfin) du protocole Internet UDP, et le remplacer par TCP (en cours).

-Permettre l'installation facile sur un serveur, par des non-spécialistes.

-Tenir compte des nombreuses propositions que j'avais faites au début de Open Sims (et que bien entendu personne n'a lu)

-La plus importante de ces propositions étant qu'un objet copyrighté soit hébergé par son propre simulateur. Ainsi il peut effectuer des sauts hypergrid dans un monde non sécurisé, sans que ce monde ait accès aux éléments copyrightés.

-Une autre proposition importante est que l'on ait chacun notre hébergement personnel pour notre inventaire, afin d'éviter de tout voir détruit par le défaut d'une société.

-Les interpolateurs, outils d'édition de terrain et de mesh, etc.

-Avoir son propre viewer, sans plus courir après Second Life.

-Ce qui permettrait de enfin adopter un rendu 3D rapide et moderne, au lieu d'un vieux clou qui lague.

 

Bon, maintenant, avec une équipe réduite et démotivée, il y a clairement besoin d'injecter de l'énergie, et d'une direction avisée. Car la volonté est faible d'implémenter les solutions ci-dessus.

 

A moins que cela ne soit enfin l'opportunité de redémarrer l'ensemble sur des bases saines et modernes, sans plus avoir à faire de compromis avec Second Life. Suivez ici.

 

Implications légales

mon post sur ma page «Internet et Liberté».

 

L'avenir de YichTrains et Gortax Robots

Mes trains dans Inworldz (vidéos: Winter Fest 2014, Winter gala 2015, Fall Fest 2017, Elf Village 2017) étaient une activité de loisir, mais que j'avais laissé prendre de plus en plus de place, car elle servait indirectement mes buts spirituels. En effet ces trains ont eu beaucoup de succès, et j'en ai vendu un nombre surprenant (surtout les adorables voies de 250mm pour Dinkies). Ils m'ont valu une notoriété de «builder» (bâtisseur) de chose belles et intelligentes. J'ai été surpris que ma renommée s'étendait même au-delà de Inwordz. De fait, je peux dire sans fausse modestie que je n'ai jamais vu de trains de cette qualité dans des mondes virtuels de cette famille. Il faut pour cela aller dans des jeux vidéo dédiés aux trains.

Gortax Robots servait à un but plus obscur: compenser l'absence d'interpolateurs dans le langage de script LSL, pour animer des objets complexes. J'y suis arrivé, avec le script GX-MOTOR, qui anime le robot visible dans cette vidéo. Toutefois l'affaire a viré au cauchemar, avec un énorme script compliqué qui a révélé la décroissance de mes capacités de travail avec l'âge (La retraite est à 60 ans pour une raison). Alors qu'il y a 17 ans une réalisation similaire avec des interpolateurs VRML ne m'avait pris qu'une journée! Dans Unity, la fonction Lerp permet même de faire un interpolateur non-linéaire, avec une seule ligne de code. Cela n'est pourtant que la réitération d'une situation que j'avais déjà vécue dans la secte dont j'ai été victime: quand nous consacrons (plus ou moins inconsciemment) la majorité de nos efforts à compenser les défaillances d'une organisation, au lieu d'activités directement utiles, c'est qu'il y a un gros vice caché dans cette organisation. Instruit par l'expérience, je ne me mêlerait plus de faire de la pub pour une solution de mondes virtuels ou une autre.

 

Je n'ai pas encore décidé ce que deviendront ces activités. Si cela est possible, mes anciens clients recevront des copies gratuites de leurs trains perdus. Leçon prise, je ne chercherai plus à compenser les manques d'un monde.

 

L'avenir de Elf Dream, bardes elfiques et Lysaer

Ces activités servaient directement mes buts: partager une vision d'un monde meilleur, par des réunions, des histoires, et des objets merveilleux (Lysaer, les constructions elfiques visibles dans cette vidéo). Comme pour les trains, mes histoires étaient très prisées. Mais ce n'est que sur la fin que j'ai commencé à rassembler un peu de monde dans les réunion Elf Dream (Le rêve elfique).

La destruction de Inworldz est intervenue précisément au moment où j'avais finalement les moyens de payer une «sim» (unité de terrain), pour y construire un village elfique. J'avais même déjà commencé à travailler sur le paysage, qui aurait ressemblé un peu à Bora Bora, en plus petit.

Mais Elf Dream ne se laissera pas si facilement démonter. Les Elfes sont persistants. Je continuerai aussi les histoires, encore que je ne sais pas encore où ni quand (voir la page principale). Pour les merveilleuses maisonnettes elfiques, le problème est l'absence de protection de la propriété intellectuelle dans Second Life et dans Open Sims: je n'ai pas envie de les retrouver simplement retexturées ailleurs à des fins différentes.

 

Dédicace

Il serait bien plus simple que tout progrès de l'humanité soit simplement accepté, sans que l'on ait toujours besoin de lutter pour cela. Mais l'Histoire montre que tous les progrès n'ont été obtenus que au prix de combats, souffrances et sacrifices, par les mains de p-zombies inconscients. Un tel sacrifice a été imposé à mon travail, et à l'ensemble des résidents de Inworldz, apportant une souffrance et une destruction comparables à une guerre.

 

Je n'avais pas choisi la voie du sacrifice, elle m'a été imposée. Mais je sais quoi faire dans ce cas.

 

Je fais la dédicace de toute cette souffrance à ce qu'apparaisse enfin

un système de mondes virtuels moderne, techniquement au point,

satisfaisant les besoins des utilisateurs,

et géré par des personnes psychologiquement normales.

 

 

 

Amithaba sand mandala, being dissolved and then reappearing spontaneously

(Amithaba sand mandala, Wesak 2018, Mahatare Buddhist centre, Singapore)